Histoire même pas drôle...

Publié le par Franck


Gratouille du jour : Résumons ce que peut être un déplacement professionnel. Levé tôt, 650 km, première réunion jusque 20h00, passage à l'hôtel (10 minutes), resto pour parler boulot, bowling pour souder l'équipe, dodo (à 1h00)... Réunion de 8h00 à 14h00, repas buffet pour gagner du temps (sympa), réunion jusque 20h30, passage à l'hôtel (10 minutes), resto pour reparler boulot avec les absents de la veille, bowling pour intégrer les nouveaux, dodo (à 1h30)... Réunion de 8h00 à 11h00, déplacement vers une autre usine pour voir la nouvelle machine en fonction (trajet 1h), visite guidée autour de la nouvelle machine, resto pour parler boulot mais aussi se détendre, visite du reste de l'usine pour expliquer aux nouveaux, 15h30 je me sauve, 6h00 de route, j'ai une excuse... 21h00 (ben oui j'ai un peu forcé sur la pédale de droite) arrivée à la maison sans même une photo pour mettre sur cet espace et devoir recourir à une image d'archive d'au moins une semaine d'âge !!!

Chatouille du jour :
C'est tout de même bien de rentrer chez soi !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Alors, là, chapeau ! Parcequ'un rythme pareil, même avec tous les voyages que je pratique, je fais pas ! Tu ne dois plus avoir de rotules !<br />  
Répondre
F
Heureusement ce n'est pas tous les jours, quatre fois l'an seulement...
G
Quand je pense qu'il ne m'a jamais emmenée au bowling, pfff... (gros soupir)
Répondre
F
Ben quoi ? T'as les boules ? Pouarfff ! Promis je vais arranger ça...
J
C'est marrant, j'ai un ami qui me raconte exactement le même genre de planning. Il est dans l'outillage. Allez, courage. Ton chef m'a dit que cet été vous aviez un stage de survie en Libye avec la légion, pour ressouder le groupe (le bowling est manifestement insuffisant vu ton compte-rendu désabusé)
Répondre
F
Pas vraiment désabusé, mais fatigué par le rythme... Et le bowling, c'était vraiment sympa...
G
T'inquiète pas pour les lessives, Anténor, j'assure l'intérim ;-)
Répondre
F
Que ferrais-je sans toi ? Ben non alors, pas la lessive...
G
Bouffer au resto trois fois par jour...l'enfer.
Répondre
F
A non c'était sympa, et bon...